Pressage

Presses

HERZOG propose une large gamme de presses - des machines manuelles à l'automatisation entièrement automatique des laboratoires.

close

HP-MP : broyeur et presse combinés

Comprimés : anneaux en acier (40 mm, 51,5 mm)
Pression de pressage max. : 160 kN
Préparation d’échantillons entièrement automatique

HP-P : pastilleuse automatique

Comprimés : anneaux en acier (40 mm, 51,5 mm)
Pression de pressage max. : 400 kN
Préparation d’échantillons entièrement automatique

HP-PA : pastilleuse automatique

Comprimés : anneaux en acier (40 mm, 51,5 mm)
Pression de pressage max. : 400 kN
Préparation d’échantillons entièrement automatique

HTP 40/HTP 60 : pastilleuse semi-automatique

Comprimés : anneaux en acier (40 mm, 51,5 mm), boîtes en aluminium, pressage libre
Pression de pressage max. : 400 kN/600 kN
Remplissage manuel, montée en pression automatique contrôlée, nettoyage manuel

TP 20 E : pastilleuse semi-automatique

Comprimés : anneaux en acier (40 mm, 51,5 mm), boîtes en aluminium, pressage libre
Pression de pressage max. : 200 kN
Remplissage manuel, montée en pression automatique, nettoyage manuel

TP 20, TP 40, TP 60 : pastilleuse manuelle

Comprimés : anneaux en acier (40 mm, 51,5 mm), boîtes en aluminium, pressage libre
Pression de pressage max. : 200 kN/400 kN/600 kN
Préparation d’échantillons manuelle, nettoyage manuel

TP 40.2D, TP 60.2D : pastilleuse manuelle

Comprimés : anneaux en acier (40 mm, 51,5 mm), boîtes en aluminium, pressage libre
Pression de pressage max. : 200 kN/400 kN/600 kN
Préparation d’échantillons manuelle, nettoyage manuel

HP-PD6 : presse de diffractométrie automatique

Comprimés : anneaux en acier (51,5 mm) à chargement arrière
Préparation d’échantillons entièrement automatique

Compétence de HERZOG

Le broyage et la compression constituent un processus de préparation d'échantillons permettant d'économiser du temps et de l'argent et servant à l'analyse de nombreux matériaux inorganiques et organiques. L'utilisation d'échantillons en poudre permet non seulement de déterminer la composition chimique, mais permet également, pour certaines applications, d'utiliser des méthodes de diffractométrie aux rayons X (par exemple, le ciment, les sels) pour déterminer la population minérale. Lors du pressage, il est important d'obtenir un échantillon fini dont la stabilité offre une sécurité suffisante pour qu'aucun matériau ne pénètre dans le spectromètre pendant l'analyse.

DetailsZurück

Types de Presse

Le broyage et le pressage des échantillons pour l’analyse par fluorescence de rayons X et la diffractométrie aux rayons X sont des méthodes bien établies, non seulement pour la production primaire de matières premières, mais aussi dans de nombreux secteurs industriels. Pour ce type de préparation d’échantillons, HERZOG propose une large gamme de produits, allant des machines manuelles aux systèmes d’automatisation de laboratoire entièrement automatiques.  
Herzog propose un large éventail de machines manuelles et entièrement automatiques pour le pressage des échantillons. Les modèles TP 20/TP 20e, TP 40, TP 40/2d*, TP 60/2d*, TP 60, HTP 40, HTP 60 conviennent pour les applications manuelles avec un volume faible à moyen d’échantillons à traiter (* équipé d’une traverse orientable). Avec les presses manuelles, tous les processus de pressage standard peuvent être mis en œuvre. L’échantillon est rempli à la main dans l’outil de pressage. Selon le type de presse, la pression nécessaire est générée manuellement ou par un module hydraulique automatique/électrique.
Les presses automatiques HP-P et HP-PA dosent les échantillons finement broyés dans l’outil de pressage. Après le pressage (anneaux en acier de 40 mm ou 51,5 mm uniquement), l’échantillon est automatiquement nettoyé de tout excès de matière ou de poussière. La HP-P offre également la possibilité d’utiliser deux outils de pressage. Pour minimiser le risque de contamination, un type de matière peut être attribué à chaque outil de pressage. La pastille finie est alors envoyée automatiquement à l’analyseur. Après analyse, l’anneau en acier est vidé, nettoyé et stocké dans le magasin à anneaux interne.
La HP-PD6 est une presse spéciale développée pour le pressage des échantillons à des fins d’analyse diffractométrique aux rayons X. À cet effet, quelques grammes d’échantillon sont pressés dans un anneau en acier. Par rapport aux autres presses, seule une très faible force est appliquée ici. Afin de maintenir la stabilité de l’échantillon dans l’anneau, il est stabilisé par l’arrière avec un bouton en aluminium.

Procédé de Pressage

En fonction des besoins analytiques, il est possible de choisir entre quatre processus de pressage standard :

  • Pressage libre
  • Pressage à deux composants
  • Pressage dans une coque en aluminium
  • Pressage dans des anneaux en acier

Dans les presses automatiques, l’échantillon peut être pressé uniquement dans des anneaux en acier car tous les autres processus de pressage sont trop complexes et n’offrent pas une stabilité suffisante lors de la manipulation des échantillons. Pour les pressages libre, à deux composants et dans des coques en aluminium, le diamètre de l’outil de pressage peut être choisi librement sous condition.

Pressage libre
Le pressage libre est un processus peu coûteux car il ne nécessite pas de consommables. Un dosage précis de l’échantillon n’est également pas nécessaire.

Pressage à deux composants
Le pressage à deux composants requiert une étape supplémentaire, mais offre la possibilité de préparer aussi de petites quantités d’échantillons pour l’analyse. Lors d’une première étape, le magasin de remplissage (par ex. acide borique, Boreox) est dosé et préalablement pressé. Un couvercle d’outil de pressage spécial est utilisé à cet effet. Lors d’une deuxième étape de pressage, la matière de l’échantillon proprement dite est pressée dans la matrice préparée.

Pressage dans des coques en aluminium

Lors du pressage dans des coques en aluminium, les poinçons de pressage doivent posséder une rainure de purge adaptée pour empêcher la compression de gaz dans les poinçons de pressage. Les coques en aluminium sont disponibles en différents diamètres. Les coques en aluminium ont l’avantage de ne pas entraîner de coûts importants dans le cas où les échantillons doivent être archivés. Cependant, une coque en aluminium ne garantit pas l’apparition éventuelle d’arrachements sur les bords.

Pressage dans des anneaux en acier
S’agissant de l’utilisation dans des systèmes de préparation d’échantillons automatisés, le recours aux anneaux en acier offre des avantages considérables par rapport aux autres processus de pressage. L’utilisation des anneaux en acier permet de réduire le risque d’encrassement du spectromètre, ce qui empêche tout arrachement au bord de l’échantillon. Les coûts engendrés sont cependant élevés si les anneaux réutilisables doivent être archivés. Pour le pressage dans des anneaux en acier, deux types d’anneau sont disponibles (Ø 40 mm et Ø 51 mm).

Nettoyage des anneaux en acier

Après l’analyse, un système de brosse à trois niveaux peut servir au nettoyage des anneaux en acier utilisés. Ce système peut être utilisé pour des presses aussi bien manuelles qu’automatiques. Sur les presses manuelles, l’anneau est placé manuellement dans le dispositif de nettoyage, puis retiré. Sur les presses automatiques, le nettoyage se déroule sans aucune intervention de l’opérateur. Par la suite, les anneaux vides sont automatiquement stockés dans le magasin interne.

close